Nos activités


Démontage


Le projet de rêve du client commence souvent par le démontage des anciens matériaux de finition tels que les revêtements de sol, les petites cloisons de séparation, les faux plafonds, les installations sanitaires et toutes sortes d’installations techniques.

Nous avons, entre-temps, déjà réalisé des millions de mètres carrés de ce type de travaux.

Parfois, le client va plus loin et les planchers en dur existants, les chapes, les murs intérieurs en maçonnerie, etc. sont également enlevés.

Ces travaux de démontage peuvent, dans la plupart des cas, commencer dans les 48 heures suivant la commande.

Tous ces matériaux de finition sont triés de manière optimale sur place et transportés vers des centres de traitement agréés où ils sont ensuite raffinés, afin qu’il ne reste plus qu’une poignée de flux de déchets spécifiques. Nous préférons appeler ces flux de déchets, des flux de matières car ils forment souvent les ingrédients de base des nouveaux produits. Ils sont utilisés pour fabriquer de nouveaux plastiques, de nouveaux panneaux de bois, de nouveaux textiles, de nouveaux papiers, etc. La partie qui n’est finalement pas directement utilisée pour de nouveaux produits sera incinérée et, de cette façon, libérera encore son pouvoir calorifique, ce qui signifie qu’il faudra mobiliser moins de combustibles fossiles.

Ces derniers temps, il y a une tendance et une volonté perceptibles de donner d’abord une nouvelle vie aux matériaux de finition dans leur forme actuelle. Ces incitants se concentrent principalement sur le haut de gamme où les matériaux sont proposés via des boutiques en ligne ou exposés dans des salles d’exposition. Les anciens sols des églises, la pierre bleue, les cheminées, les parquets, les portes, etc. sont déjà régulièrement collectés de cette façon, mais la volonté est là d’essayer aussi de donner une nouvelle vie aux éléments les plus banals. Cependant, le temps imparti est un facteur crucial et donc parfois encore une pierre d’achoppement.

Pendant la phase de démontage, les déchets dangereux présents sont collectés séparément et évacués vers des centres de traitement agréés. Citons par exemple les néons et lampes au mercure, les batteries, les détecteurs d’incendie radioactifs, les bouteilles de gaz, liquides de refroidissement, etc. En Flandre, ces éléments sont déjà repris dans l’inventaire des déchets que le client remet à l’entrepreneur au début des travaux. D’autre part, notre personnel est également formé pour avoir un œil sur ces matériaux afin qu’ils ne se retrouvent pas finalement sur le tas de déchets ou dans l’environnement.

Désamiantage


De Meuter est agréé en Belgique pour enlever tous les types d’amiante. Nous sommes responsables de l’élaboration du plan de travail et de sa communication aux autorités publiques et instances compétentes.

Pendant des décennies, l’amiante était considérée comme l’un des meilleurs produits disponibles pour ses propriétés thermiques, acoustiques, ignifuges, mécaniques et hydrofuges. Malheureusement, il y avait aussi le revers de la médaille. L’amiante s’est avéré être un produit mortel.

Pas tant en le regardant ou en le mettant sur le toit, mais lorsqu’il a été coupé, cassé, frappé ou simplement altéré par le vieillissement.

En fin de compte, il y a donc eu une interdiction du traitement et de l’utilisation des fibres d’amiante. Dès lors, cela a stoppé l’afflux de nouveaux produits à base d’amiante, mais bien sûr cela n’a pas résolu le problème. Le mal était fait. Les bâtiments en étaient remplis. Dans chaque maison, il y avait quelque chose avec de l’amiante : isolation des tuyaux, cordons d’étanchéité, plaques ignifuges, pots de fleurs, revêtements de toiture et de façade. Oui, même dans les dalles en vinyle dans le plafonnage, on dénombre des fibres d’amiante.

Les autorités publiques ont donc obligé le maître d’oeuvre à faire dresser un inventaire amiante avant chaque chantier, pour répertorier toutes ces applications.

Sur la base de ce document, nous pouvons ensuite établir un prix pour l’élimination, en toute sécurité, de ces applications et, en tant que spécialiste, vous fournir les attestations nécessaires et les certificats de traitement. Ceci clôt ce chapitre dangereux et vous permet de poursuivre votre projet l’esprit tranquille.

De Meuter se charge de toutes les formalités nécessaires et le client peut être assuré que tout sera enlevé conformément à la législation.

Nos équipes disposent depuis peu, de tablettes et d’une application mobile écrite sur mesure pour nous, ce qui les met en contact permanent avec notre service interne et assure le transfert numérique de l’information. Toutes les mesures d’air, plans, inventaires amiante, registres, etc. sont ainsi disponibles instantanément pour nos différents services. Ceci est bénéfique pour la qualité, la sécurité et l’environnement.

Démolition


Une fois que toutes les éventuelles applications contenant de l’amiante ont été enlevées et que la phase de démontage est terminée, la démolition proprement dite peut commencer. Lors de l’élaboration du plan d’approche, il faut tenir compte de différents paramètres tels que l’état de la construction, la hauteur, son emplacement par rapport aux bâtiments environnants et à la voie publique, les éventuels éléments à préserver, la planification, etc.

Nous parlons consciemment de construction parce que De Meuter fait plus que démolir de simples bâtiments. Des ponts, tunnels, sites industriels, …. et même des avions ont déjà atterri dans les grappins de nos machines de démolition.

Le principe reste toutefois toujours le même. Comment démolir, charger et éliminer la construction de la manière la plus économique, dans les conditions les plus sûres et les plus respectueuses de l’environnement, dans les délais les plus courts et dans les limites des conditions fixées préalablement ?

Cette question peut sembler simple, mais il peut parfois s’avérer difficile d’y trouver la réponse. Heureusement, nous pouvons nous reposer sur des décennies d’expérience dans différents domaines. Cependant, nous aussi, nous sommes parfois encore sur un terrain inexploré et nous sommes fiers que nos clients nous donnent l’opportunité et leur confiance pour être des pionniers dans certains domaines. Ainsi, par exemple, la démolition de tours de grande hauteur est en train de devenir une nouvelle tendance, à laquelle nous sommes très habitués depuis 2001 déjà.

De Meuter travaille aussi constamment à maîtriser de nouvelles techniques dans l’espoir de garder une longueur d’avance sur la concurrence.

Une bonne communication avec les autorités publiques est également cruciale pour obtenir, par exemple, l’occupation temporaire d’un terrain public et cela inclut parfois le travail de nuit ou de week-end. Nous pouvons alors nous charger de l’obtention des permis nécessaires, de la signalisation et des itinéraires de déviation.

Si des travaux de stabilisation doivent être réalisés, comme l’épinglage temporaire de murs mitoyens ou d’autres éléments de construction, nous faisons appel à des partenaires spécialisés.

La démolition implique également beaucoup plus que de simplement cogner un mur avec une masse. Cela requiert de la précision, des efforts et de la puissance. Un projet ne peut donc réussir que si l’ensemble des sous-activités fonctionne comme une machine huilée. L’homme et la machine doivent être réunis au bon moment pour mener à bien le travail tandis qu’à l’arrière, le centre logistique doit fonctionner de façon optimale pour enlever tous les débris. Ce n’est qu’ainsi que les objectifs peuvent être atteints et que le maître d’oeuvre peut passer à la phase suivante de son projet.

Travaux de terrassement et d’assainissement


Les travaux de terrassement sont devenus de plus en plus spécialisés aujourd’hui. Bien que l’objectif final soit d’excaver une fouille, il faut aussi tenir compte du niveau de la nappe phréatique, de la pression du sol à absorber, des phasages, de la contamination éventuellement présente, la géologie du sous-sol, les tolérances de finition, etc.

D’autre part, il faut disposer d’un vaste réseau de décharges où les sols excavés peuvent être déposés. De Meuter dispose d’une très grande capacité et peut donc gérer de gros volumes de terrassement. En outre, les critères d’acceptation applicables aux différents sites doivent bien entendu être pris en compte.

En cas de présence de sol contaminé sur la parcelle, un plan d’approche est établi sur la base du rapport technique et du certificat de conformité qui l’accompagne. Les fractions contaminées sont soit évacuées directement vers les centres de traitement des sols (GRC), soit évacuées temporairement vers notre entrepôt temporaire (TOP) à Grimbergen. À cet endroit, le sol est échantillonné séparément et, en fonction de ces résultats, une destination finale est choisie. Les projets en cours qui par exemple, seraient soudainement confrontés à des matériaux contaminés, peuvent donc être débloqués rapidement. Les parties concernées sont ensuite stockées dans des boxes séparés dans notre TOP, et analysées plus en détail afin d’être finalement en mesure d’atteindre une destination finale à un stade ultérieur.

Outre les travaux de terrassement classiques, De Meuter est également étroitement impliqué dans les travaux de fondation. Ceux-ci nécessitent des pistes carrossables à partir desquelles les machines à pieux ou autres machines doivent être en mesure de travailler. D’autre part, nous nous occupons également de l’évacuation progressive de la terre dégagée des pieux, des murs emboués et des éventuels ancrages forés. Grâce à notre présence de longue date sur les chantiers, nous avons noué des liens de coopération étroits avec ces entrepreneurs, ce qui se traduit par une coopération harmonieuse.

Parfois, la hauteur du bâtiment est déjà en construction alors que le fond de la fouille n’a pas encore été atteint. Dans ce cas, les sols doivent être enlevés “en stross”. Ce ‘travail de taupe’ comprend l’excavation avec de petits moyens et l’enlèvement des terres à travers d’une ouverture limitée. De Meuter a également de très bonnes références dans ce domaine. Outre de nombreux immeubles de bureaux, nous avons également creusé une grande partie des tunnels bruxellois de cette façon.

Récolte et recyclage


C’est sur place, à la source, qu’a lieu la séparation la plus importante des matériaux. De là, le produit dégagé est évacué vers les différents centres de traitement. Pour ce transport, De Meuter dispose de 80 camions et 400 conteneurs de différentes tailles.

En raison de notre forte implantation à Bruxelles, nous avons mis en place deux centres importants dans les parages qui garantissent le traitement des différentes fractions de la capitale et de ses environs.

  • À Grimbergen, nous disposons d’un centre de recyclage de 8 ha où toutes les fractions pierreuses sont déposées, concassées et revendues comme matériaux de fondation neufs. Il y a aussi, à cet endroit, une centrale à béton qui permet de fabriquer des matériaux à base de ciment. Nous disposons de notre propre laboratoire qui surveille scrupuleusement la qualité du produit fini afin de pouvoir fournir le matériel agréé par COPRO.
  • À Neder-over-Heembeek, nous disposons d’un centre de tri de 2 ha où sont livrés tous les déchets provenant des travaux de démolition. Ces déchets sont d’abord triés à la machine, puis placés sur un  » tapis roulant  » où les différents flux sont ensuite triés manuellement. Cela se traduit par un produit fini plus pur et donc plus attractif pour les centres de valorisation (bois, plastique, pneus, etc.). Les matériaux pierreux sont évacués vers le centre de recyclage de Grimbergen.

Les deux centres sont accessibles à d’autres entreprises, aux particuliers et aux services communaux. À partir de ces deux centres, ils sont également transportés presque quotidiennement par bateau vers les autres centres de traitement dans le pays et à l’étranger.

Les déchets éliminés dans les chantiers qui sont trop éloignés de ces deux centres, sont transportés vers d’autres installations de traitement agréées dans le pays.

En raison de ces techniques de recyclage minutieuses, le degré de recyclage est très élevé et seule une partie très limitée doit être transportée vers des décharges. La plus grande partie finit dans des applications de recyclage où notre produit fourni est traité comme un ingrédient de base pour la réalisation de nouvelles applications. La partie qui est inappropriée à cet effet, sera éventuellement incinérée et même là l’énergie calorifique sera récupérée.

Approche globale


Nous voulons également faciliter les choses pour nos clients en combinant toutes l’expertise que nous avons à notre disposition. L’accent sera alors mis sur « la globalité » plutôt que sur les tâches partielles. Dans la plupart des cas, cela permet d’achever le projet plus rapidement et de pouvoir s’attaquer en interne à toute activité conflictuelle. C’est le client qui en profite. Il a un seul interlocuteur, une seule partie et ne doit plus agir comme intermédiaire ou arbitre.

De Meuter possède l’expertise et les ressources nécessaires pour accepter et planifier presque instantanément de petites et de très grandes missions. Tandis que les services internes s’occupent d’obtenir les permis nécessaires, les planificateurs travaillent déjà sur la partie logistique.

Cette flexibilité n’est possible que parce que nous pouvons compter sur une large base de personnes et de machines. À la fois, notre propre personnel et nos propres machines mais à la fois aussi, du personnel et des machines de l’extérieur.